• Confraternité et concurrence
Confraternité et concurrence

Confraternité et concurrence

De confrères, les avocats sont également devenus, par le vou de la loi, concurrents. Cette concurrence abolit certains m odèles de comportements, en impose d'autres et confronte le barreau à des enjeux inédits qui exigent une actualisation de la déontologie et une adaptation des pratiques professionnelles. D'aucuns veulent croire qu'une déontologie inspirée sera le sésame d'une heureuse évolution du barreau et le meilleur rempart contre une concurrence débridée. Cet ouvrage analyse quelques-uns de ces défis majeurs qui interpellent la profession et, en conséquence, sont de nature à influer sur la défense du justiciable et l'accès à la justice : la possibilité pour les avocats d'exercer un mandat dans une société commerciale, l'ouverture du capital des sociétés d'avocats à des tiers non avocats, l'exercice conjoint par les avocats d'autres professions, ou encore l'étude des propositions de la Commission « Darrois » en France et leur éventuelle intégration en Belgique. Il amorce une réflexion sur les incidences déontologiques de l'arrivée spectaculaire des nouvelles technologies et s'interroge sur l'adéquation entre l'avocat du XXIe siècle et la formule de son serment. Enfin, cet ouvrage vérifie l'impact de l'Ordre des barreaux francophones et germanophone sur le processus de création des normes déontologiques et la nécessaire adaptation des rapports entre cet ordre communautaire et les ordres locaux. Si les avocats sont aujourd'hui orphelins d'une morale unique, pressés par le droit de la concurrence et confrontés à un environnement instable, ils doivent sans doute plus que d'autres opérateurs économiques, et au nom du service public de la justice, s'obliger à un travail constant d'introspection et de réflexions éthiques concrètes. Voilà une obligation sur laquelle les auteurs de cet ouvrage n'ont pas transigé. Voir la suite

  • 2874551244

  • Anthemis