• Portraits de fruits
Portraits de fruits

Portraits de fruits

Dans la grande tradition des maîtres français, italiens ou hollandais des XVIIe et XVIIIe siècles, Stéphane Dufraisse cr ée, à la manière d'un Fantin-Latour, d'une Louise Moillon, d'un Chardin, des natures mortes... plus vivantes que nature. La grenade devient une planète extraordinaire, un paysage mystérieux et original. Son orange à demi écorcée laisse perler un peu de son jus. Ses tomates charnues, que l'on devine délicieuses, tendent l'emballage transparent. Dans la lignée de grands prédécesseurs, Stéphane Dufraisse perpétue cet art si difficile de la peinture naturaliste. Jacqueline Brotte, quant à elle, illustre ces merveilles d'un éclairage historique, d'une anecdote amusante, d'indications médicales ou gastronomiques. Savez-vous, par exemple, que c'est sous un grenadier que le Roméo de Shakespeare adresse sa sérénade à Juliette ? Extrait du livre : La fraise Du médecin grec Théophraste aux poètes latins Ovide et Virgile, les anciens 1'estimaient. Considérée comme magique au Moyen Age, la fraise est recommandée par les médecins, au XVIe siècle, pour la guérison des plaies, les coliques, les inflammations du foie, les infections des reins. L'écrivain français Fontenelle, qui mourut centenaire, lui attribuait sa verdeur ; quant à madame Tallien, elle l'utilisait, appliquée en rondelles, pour la fraîcheur de son teint. Voir la suite

  • 2879232392

  • Alain Barthelemy Eds